Rechercher
 
 

Résultats par :
 

 


Rechercher Recherche avancée

Mots-clés

LM-4  5  02  renault  03  

Derniers sujets
» Bien le bonjour à tous les passionné(e)s
Mar 20 Juin - 11:50 par 57Atalante

» Paul ROSCHE
Sam 7 Jan - 10:51 par Admin

» Histoire de soupapes...
Sam 7 Jan - 10:38 par Admin

» Guy Negre
Sam 7 Jan - 10:16 par Admin

» Bonjour à vous
Lun 8 Aoû - 17:49 par Admin

» Chris Amon
Ven 5 Aoû - 14:43 par michel lovaty

» Porsche
Ven 5 Aoû - 11:39 par chris72

» Le Quizz
Lun 25 Avr - 9:23 par CMTARGA

» Team T2r Compétition (France)
Dim 10 Avr - 9:39 par RAMIREZ

Juillet 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
     12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31      

Calendrier Calendrier


Felipe Massa

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Felipe Massa

Message par scuderia57 le Mar 24 Fév - 15:05



Date et lieu de naissance : 25 Avril 1981 à Sao Paulo
Pays : Brésil
Période d’activité en F1 : depuis 2002
Ecuries :
            - Sauber Petronas (2002, 2004-2005)
            - Scuderia Ferrari (de 2006 à 2013)
            - Williams (depuis 2014
 
Meilleur classement en Championnat du Monde :
Vice Champion du Monde 2008 (Scuderia Ferrari)
 
Palmarès en F1 : (au 01/01/14)
191 Grands Prix
11 Victoires
36 Podiums
15 Poles Position
 
Palmarès avec la Scuderia Ferrari :
139 Grands Prix
11 Victoires
36 Podiums
15 Poles Position
 
Biographie :
C’est à l’âge de neuf ans que le petit Brésilien débute en Karting, après avoir fait ses premières armes dans les championnats sud-américains, il parviendra même à gagner le championnat brésilien de formule Chevrolet en 1999. Cette victoire lui ouvre les portes de l’Europe et le championnat italien et européen des Formules Renault (championnats qu’il dominera). Ces nouvelles victoires, lui ouvriront une nouvelle porte : celle du championnat Euro F3000 (aujourd’hui : Auto GP). Après une nouvelle année de domination, Peter Sauber lui offre l’opportunité de tester une F1. Charmé, ce dernier lui offre le volant de la machine helvète pour l’année 2002.
Pour l’année 2002, l’écurie sauberà choisi d’aligné le duo Nick Heidfeld – Felipe Massa. Si le talent n’est plus à démontrer, sa fougue prend largement le dessus sur son talent. Alors que les relations avec son équipe se détériorent, il provoque un accident à Monza, qui lui vaudra 10 places de pénalité pour le GP des États-Unis. C’en est trop pour Sauber qui le met à pied et le remplace par Heinz-Harald Frentzen. Massa finira tout de même la saison au volant de sa Sauber, mais se retrouvera sans volant pour l’année suivante.
Il décide de ne pas abandonner la F1 si vite, et ce fait recrute comme 2e pilote essayeur chez Ferrari. Son rôle est de développer les pneus. Fin 2003, il profite de l’association entre Sauber et Ferrari pour retourner chez Sauber. S’il se montre beaucoup plus assagi et par conséquent plus constant, il a du mal à suivre la comparaison avec son équipier Giancarlo Fisichella. Fin 2004, ce dernier s’envole pour Renault et est remplacé par le Canadien Jacques Villeneuve. Nouvelle saison et nouvel équipier pour Felipe, 2005 devait être son année et il l’a largement prouvé en dominant son équipier. Fort de ses prestations, le 2 août 2005, Ferrari officialise son duo de pilote pour l’année 2006, Si Schumacher reste l’homme fort, exit Barichello qui a demandé à être libéré plus tôt de son contrat, le remplacement se nomme Felipe Massa.
2006 s’ouvre, si on attend surtout beaucoup de Schumacher, Ferrari compte énormément sur son pilote brésilien pour aider Schumacher dans sa lutte contre la Renault d’Alonso.  Le début de saison est difficile, beaucoup d’erreurs et une Ferrari un ton en dessous. Il parviendra tout de même à signer son premier podium au gp d’Europe, ainsi qu’un meilleur tour en course au gp d’Espagne. Mi-saison, le rouge Ferrari retrouve de sa brillance, si Schumacher revient d'arrache-pied au championnat, Massa n’y est pas pour rien ! Après avoir signé la pole en Turquie, il domine la course et s’impose. En plus de signer la pole de sa carrière, il en profite pour gagner sa première course et réaliser son premier doubler (pole – victoire). La suite de la saison montrera un Massa sur de lui et parfaitement installé dans son rôle de numéro 2. La saison se clôture au Brésil, et tout le peuple brésilien attend la victoire d’un Brésilien sur ses terres (le dernier en date n’est autre que Ayrton Senna !). Après avoir signé une nouvelle pole, il s’impose devant son public.
2007, marque un tournant dans l’histoire de Ferrari, Schumacher est parti à la retraite, et c’est le Finlandais Kimi Raikkonen qui le remplace. Difficile d’établir une hiérarchie entre les 2 pilotes, mais durant la saison, Massa connaitra souvent la malchance qui l’écartera du championnat. Si suite au SpyGate, Ferrari est assuré de gagner le titre constructeur, au niveau des pilotes, tout reste à faire. Massa aidera de la meilleure des manières son équipier à gagner le titre, notamment en s’effacent au Brésil laissant à Raikkonen la première place, lui assurant la 2e. 2007 se termine par un doubler : Raikkonen est champion du monde et Ferrari champion du monde des constructeurs.
En 2008, la saison débute très mal pour Massa : abandon en Australie et en Malaisie. C’est le début des critiques. Mais dans l’autre voiture, ce n’est guère mieux. Si la Ferrari est très performante, Raikkonen souffre de gros problème de fiabilité, mais aussi de motivation. Massa saisi l’opportunité et s’impose comme numéro 1 de l’équipe : victoire à Bahreïn, Turquie, France, Europe, Belgique et Brésil. Il revient très fort au championnat et lutte pour le titre avec Lewis Hamilton. Il perdra finalement le titre pour 1 point dans les 500 derniers mètres du GP au Hamilton prend de justesse la 5e place du GP qui lui assure le titre. Au final, si Hamilton remporte le titre, Ferrari est champion des constructeurs.
Pour 2009, Felipe veut sa revanche ! Enfin considéré comme un champion, il débute 2009 la rage entre les dents et soutenu par des millions de tifosi. Mais la F60 s’avère une très mauvaise voiture incapable de se battre pour la victoire. Sa saison prend fin au Grand Prix de Hongrie, ou la Brawn GP perd un ressort qui vient frapper de plein fouet le casque de Felipe Massa. Bilan : dommage crânien, commotion cérébrale et lésion à l’œil gauche.  2009 ne pouvait être plus mauvais pour le Brésilien.
Pour 2010, Todt est parti définitivement, Schumacher aussi. Si le protéger de Todt était Raikkonen, Montezemoloa toujours affirmé que le sien était Alonso. Ferrari change donc complètement de structure : exit Raikkonen, c’est l’arrivé en grande pompe de l’un des meilleurs pilotes du plateau : Fernando Alonso. Le champion espagnol n’est pas du genre à partager et Massa en souffrira beaucoup. Massa ne montrera pas grand-chose au cours de la saison 2010, et lorsqu’il est en tête en Allemagne, il reçoit l’ordre de laissé passer Fernando Alonso, c’est le coup de massue pour le Brésilien qui sera transparent le reste de la saison.
2011 s’ouvre sous les abords d’une fête, la voiture s’appelle « 150°Italia » pour fêter les 150 ans de l’unification de l’Italie, Ferrari mise encore sur Alonso pour mener à la victoire. Mais la voiture est mauvaise et jamais Ferrari ni Massa ne brilleront.
2012 est sa dernière année de contrat, et Massa est clairement sur la sellette,  saura-t-il rebondir et montré de quoi il est capable ? La réponse est non,  alors que Alonso brille et porte l’équipe sur ses épaules,  le début de saison de Massa est catastrophique, derrière la concurrence pousse pour remplacer Massa chez Ferrari et ces derniers lancent des ultimatums a Felipe pour qu’il se ressaisisse, il faudra attendre la fin de saison pour revoir des courses acceptables du Brésilien ce qui lui permet d’être prolongé pour la saison 2013.
On arrive sur 2013, l'année qui semble être sa dernière au sein de l'écurie italienne. L'année démarre bien avec 3 Top 5 avec un podium en Espagne (qui s’avérera être son dernier en rouge). Après ce grand prix, la chute recommence : aucune place dans les cinq premiers en 6 courses avec deux abandons et beaucoup de malchance. Malheureusement, malgré quelques bons résultats par la suite, il annoncera son départ de Ferrari le 10 septembre, remplacé donc par Raikonnen. Un mois après, il est officialisé chez Williams au côté de Valtteri Bottas, en remplacement de Pastor Maldonado.
Il commence donc l'année 2014 sans Ferrari, l'écurie qui l'a soutenu pendant près de 9 ans. Il est confronté à un nouveau challenge avec Williams, écurie de milieu de plateau. Trouvera t'il sa place dans cette équipe, et alignera-t-il à nouveau de bons résultats, voire des victoires ?
avatar
scuderia57
Expert
Expert

Messages : 2135
Date d'inscription : 19/02/2015
Age : 61
Localisation : Monaco

Voir le profil de l'utilisateur http://www.restoremania.org/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum