Rechercher
 
 

Résultats par :
 

 


Rechercher Recherche avancée

Mots-clés

02  03  004  LM-4  renault  5  

Derniers sujets
» Bien le bonjour à tous les passionné(e)s
Mar 20 Juin - 11:50 par 57Atalante

» Paul ROSCHE
Sam 7 Jan - 10:51 par Admin

» Histoire de soupapes...
Sam 7 Jan - 10:38 par Admin

» Guy Negre
Sam 7 Jan - 10:16 par Admin

» Bonjour à vous
Lun 8 Aoû - 17:49 par Admin

» Chris Amon
Ven 5 Aoû - 14:43 par michel lovaty

» Porsche
Ven 5 Aoû - 11:39 par chris72

» Le Quizz
Lun 25 Avr - 9:23 par CMTARGA

» Team T2r Compétition (France)
Dim 10 Avr - 9:39 par RAMIREZ

Juillet 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
     12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31      

Calendrier Calendrier


Heinz-Harald Frentzen

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Heinz-Harald Frentzen

Message par scuderia57 le Jeu 26 Fév - 17:01

Heinz-Harald Frentzen est un pilote automobile allemand né le 18 mai 1967 à Mönchengladbach en Allemagne. Présent en Formule 1 de 1994 à 2003, il y a notamment remporté 3 Grands Prix et a terminé 2e du championnat du monde 1997.



Né d'un père allemand et d'une mère espagnole, Frentzen a débuté de manière classique par le karting, avant d'entamer à 18 ans sa carrière en sport automobile. Après deux saisons dans le championnat allemand de Formule Ford 2000, il passe en 1988 en Formule Opel .Il remporte alors le championnat d'Allemagne et termine 6e du championnat d'Europe, gagné par Mika Häkkinen. En 1989, il s'inscrit en Formule 3 allemande et termine 2e ex-aequo du championnat avec Michael Schumacher, derrière l'Autrichien Karl Wendlinger. En 1990, les trois hommes (et Fritz Kreuzpointer) sont enrôlés par le Junior Team Sauber-Mercedes dans le championnat du monde de Sport-Prototypes, avec la perspective d'une accession rapide en Formule 1. Mais début 1991, Frentzen préfère reprendre sa liberté et quitte le giron Mercedes. Il dispute le championnat de Formule 3000 internationale en 1991, avant de devoir s'exiler en F3000 japonaise, faute d'opportunités intéressantes en Europe.
Oublié des amateurs de courses automobiles européennes, Frentzen effectue un retour par la grande porte début 1994, lorsqu'il est appelé par Sauber-Mercedes pour courir en Formule 1. Il effectue des débuts si impressionnants dans la discipline reine qu'après seulement trois courses, Williams l'appelle pour remplacer Ayrton Senna après son décès. Mais il décline l'offre par loyauté envers Peter Sauber.

Au terme de trois saisons durant lesquelles il aura multiplié les coups d'éclat au volant d'une voiture moyennement performante, Frentzen rejoint finalement Williams-Renault début 1997. Même si l'écurie britannique a depuis quelques saisons des vues sur lui, l'Allemand sait qu'il doit aussi sa place aux déclarations de son compatriote Michael Schumacher, qui ne cesse de répéter que seul Frentzen au volant d'une Williams peut l'inquiéter. Mais l'Allemand va rapidement décevoir. Malgré la chance de disposer de la voiture la plus compétitive du plateau, il ne remporte qu'une seule course (le GP de Saint-Marin) et termine loin de son coéquipier Jacques Villeneuve au championnat. Le déclassement en fin de saison de Michael Schumacher lui permet néanmoins d'être vice-champion du monde 1997. En 1998, Williams est privé du soutien officiel de Renault et Frentzen n'est guère en mesure de faire étalage de son talent, même si son niveau de performance semble légèrement à la hausse.



Non retenu par l'écurie Williams en 1999, Frentzen trouve refuge chez Jordan-Mugen Honda. Très régulier, il retrouve l'aisance de ses années Sauber, et grâce à deux victoires (en France sous la pluie, et en Italie), il parvient même un temps à lutter pour le titre mondial. Frentzen termine finalement la plus belle saison de sa carrière à la troisième place du championnat. En 2000 et 2001, Frentzen est mis en difficulté par une monoplace au comportement capricieux et peine à rééditer ses exploits de 1999. Il souffre également de la concurrence de son véloce coéquipier Jarno Trulli. En disgrâce au sein de l'écurie, il est limogé au milieu de la saison 2001 et remplacé par Ricardo Zonta puis par Jean Alesi.



Frentzen fait alors le chemin inverse et finit la saison chez Prost Grand Prix à la place du pilote avignonnais.
L'écurie Prost ayant fait faillite début 2002, Frentzen rejoint alors Arrows-Cosworth. Malgré quelques jolies prestations du pilote allemand, Arrows ferme ses portes au milieu de l'été, laissant à nouveau Frentzen sans volant. Il effectue un retour surprise au GP des États-Unis chez Sauber (en remplacement de Felipe Massa, sous le coup d'une pénalité), retour qui préfigure un engagement à temps plein en 2003 dans l'écurie de ses débuts. Au terme d'une ultime saison de qualité (marquée notamment par un podium à Indianapolis sur piste humide), il quitte la Formule 1 l'année suivante, en l'absence d'offres sérieuses .

En 2004, Frentzen se reconvertit dans le très populaire championnat DTM. Mais après trois saisons globalement décevantes chez Opel puis Audi (pas de victoire et une présence irrégulière aux avant-postes), il annonce fin 2006 qu'il quitte la discipline. Ce retrait s'accompagne d'ailleurs d'échanges tendus avec son ancien employeur par voie de presse. Éloigné des circuits pendant plus d'une année, il fait son retour à la compétition en 2008, d'abord lors d'une manche de Speedcar Series, puis à l'occasion des 24 heures du Mans, qu'il dispute sur une Aston Martin officielle. Il participe ensuite au championnat complet de Speedcar Series lors de l'hiver 2008-2009, son ultime apparition en compétition.

Au mois d'août 2010, il annonce sa retraite définitive.
avatar
scuderia57
Expert
Expert

Messages : 2135
Date d'inscription : 19/02/2015
Age : 61
Localisation : Monaco

Voir le profil de l'utilisateur http://www.restoremania.org/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum