Rechercher
 
 

Résultats par :
 

 


Rechercher Recherche avancée

Mots-clés

5  LM-4  03  

Derniers sujets
» Bien le bonjour à tous les passionné(e)s
Mar 20 Juin - 11:50 par 57Atalante

» Paul ROSCHE
Sam 7 Jan - 10:51 par Admin

» Histoire de soupapes...
Sam 7 Jan - 10:38 par Admin

» Guy Negre
Sam 7 Jan - 10:16 par Admin

» Bonjour à vous
Lun 8 Aoû - 17:49 par Admin

» Chris Amon
Ven 5 Aoû - 14:43 par michel lovaty

» Porsche
Ven 5 Aoû - 11:39 par chris72

» Le Quizz
Lun 25 Avr - 9:23 par CMTARGA

» Team T2r Compétition (France)
Dim 10 Avr - 9:39 par RAMIREZ

Juillet 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
     12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31      

Calendrier Calendrier


Bob Wollek

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Bob Wollek

Message par scuderia57 le Dim 15 Mar - 17:11

Bob Wollek (né le 4 novembre 1943 à Strasbourg, France - mort le 16 mars 2001 à Sebring, États-Unis) est un pilote de course automobile français qui remporta 27 victoires en Championnat du monde des voitures de sport.


C'est sur les skis que Bob Wollek a débuté sa carrière sportive. Champion du monde militaire, puis universitaire, il intègre l'équipe de France de 1966 à 1968. Durant cette période, il effectue ses débuts en sport automobile en participant avec un ami au Rallye du Mont-Blanc sur une Renault 8 Gordini. Mais cette première incursion sur quatre roues, bien que se soldant par un premier succès, n'est rien d'autre qu'un divertissement pour Wollek, qui donne la priorité au ski et qui a d'ailleurs en ligne de mire les Jeux olympiques d'hiver de 1968 à Grenoble. Mais lors des sélections, il se blesse gravement et doit mettre un terme à sa carrière de skieur.



Il décide alors de se réorienter dans le sport automobile, d'abord en rallye, puis sur la piste. Deuxième du Volant Shell, puis vainqueur du Trophée Alpine, il décroche un volant pour les 24 Heures du Mans 1968, qu'il termine à la 11e place sur une Alpine 1300. Il se tourne ensuite vers la monoplace (vainqueur du Grand Prix de Paris en 1971 sur Lola T70 devant Ballot-Léna), mais quelques belles performances dans le championnat d'Europe de Formule 2 (notamment une victoire à Imola en 1972) ne lui permettent pas de forcer les portes de la Formule 1.

Progressivement, il se spécialise dans les épreuves d'endurance, dont il ne tarde pas à s'affirmer comme l'un des meilleurs spécialistes mondiaux, tout en devenant l'un des hommes de confiance du constructeur allemand Porsche. Cet attachement à la firme de Stuttgart se traduit par le record de victoire dans la Porsche Cup avec sept titres en 1976, 1977, 1978, 1981, 1982, 1983 et 1989. Malgré des titres et victoires absolues nombreux et majeurs alors sur longues distances (chronologiquement victorieux des 200 miles du Norisring en 1976, 1978 et 1979, des 6 Heures d'Hockenheim en 1977, des 6 Heures de Vallelunga, des 6 Heures de Dijon et des 6 Heures de Misano en 1978, des 1 000 kilomètres du Nürburgring, des 6 Heures de Silverstone et des 6 Heures de Mugello en 1979, des 1 000 kilomètres de Suzuka en 1981 et 1994, du Deutsche Rennsport Meisterschaft en 1982 et 1983 (2e en 1977 et 1981, 3e en 1976 et 1978), du Championnat d'Europe des voitures de sport en 1983, des 24 Heures de Daytona en 1983, 1985, 1989 et 1991, des 1 000 kilomètres de Monza et de Mugello en 1983, des 12 Heures de Sebring (avec A. J. Foyt), des 1 000 kilomètres de Spa et des 300 kilomètres de Sears Point en 1985, des des 1 000 kilomètres de Brands Hatch, des 500 kilomètres de Colombus et des 360 kilomètres de Monza en 1986, de l'Eifelrennen en 1988 et 1989, des 9 Heures de Kyalami en 1988, des 6 Heures du Castellet en 1994,..), il ne parviendra pourtant jamais à accrocher à son palmarès le classement général des 24 Heures du Mans, et cela malgré de nombreux bons résultats (3 poles, 4 victoires de catégories et 6 podiums: 4 fois en 2e place et 2 fois en 3e). En 1983 il devient aussi l'unique Champion d'Europe d'endurance à ce jour (alors 8 épreuves longues au calendrier, dont Le Mans).


Une "Andial" TYPE 935-78 de Wollek-DeNarvaez

Sportif accompli, Bob Wollek était un passionné de vélo et selon un rituel bien établi, avait pris l'habitude, avant les 24 Heures du Mans, de rallier Strasbourg au Mans à vélo. C'est sur son vélo qu'il a trouvé la mort le 16 mars 2001 dans un accident de la circulation (un camion l'a renversé) à proximité du circuit de Sebring en Floride où il devait participer le lendemain aux 12 Heures.
avatar
scuderia57
Expert
Expert

Messages : 2135
Date d'inscription : 19/02/2015
Age : 61
Localisation : Monaco

Voir le profil de l'utilisateur http://www.restoremania.org/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum